Noctes Gallicanae

Poésie grecque

 


Cléobule de Lindos

Κλεόβουλος Λίνδιος

 

Cléobule de Lindos (ville de Rhodes) a vécu au Vème s. av. J.-C. Il apprit la philosophie en Égypte. Il figure au nombre des Sept sages.

Il mourut âgé de soixante-dix ans. Voici son épitaphe telle que la rapporte Diogène Laërce (et aussi Anth. Palat., VII, 618) :

 

ἄνδρα σοφὸν Κλεόβουλου ἀποφθίμενον καταπενθεῖ

  ἥδε πάτρα Λίνδος πόντῳ ἀγαλλομένη

Lindos, sa patrie, qui tire fierté de la mer,

Pleure la perte de Cléobule le Sage.

 

Il était le père de Cléobulina.

 

On lui attribue l’épitaphe du roi Midas :

Χαλκῆ παρθένος εἰμί, Μίδα δ’ἑπὶ σήματι κεῖμαι·

Ἔστ’ἂν ὕδωρ τε νάῃ καὶ δένδρεα μακρὰ τεθήλῃ,

Ἡέλιος τ’ἀνιὼν λάμπῃ, λαμπρά τε σελήνη,

  καὶ ποταμοί γε ῥέωσιν, ἀνακλύζῃ δὲ θάλασσα,

αὐτοῦ τῇδε μένουσα πολυκλαύτῳ ἐπὶ τύμβῳ,

  ἀγγελέω παριοῦσι Μίδας ὅτι τῇδε τέθαπται.

Je suis une vierge d’airain, je gis sur le monument de Midas.

Tant que l’eau restera liquide et que les arbres dresseront leurs sommets,

Tant que le soleil levant brillera et aussi la lune brillante,

Tant que couleront les fleuves et que la mer roulera ses vagues,

Demeurant ici sur son tombeau mouillé de larmes,

J’annoncerai aux passants que c’est ici que Midas repose.

 

Comme les autres sages, il avait rédigé ses maximes en vers ; il nous en reste trois :

ἄμουσία τὸ πλέον μέρος ἐν βροτοῖσι

λόγων τε πλῆθος· ἀλλ καιρὸς ἀρκέσει.

Φρόνει τι κεδνόν·μὴ μάταιος ἄχαρις γινέσθω.

Dans la plupart des cas, on trouve chez les hommes ignorance

Et abondance de paroles, mais cela s’arrange à l’occasion.

Que tes pensées soient nobles : ne deviens pas désagréable par vanité.

 

Diogène Laërce a conservé, en prose, quelques sentences de Cléobule ; j’en ai retenu deux :

ἔφη δὲ δεῖν συνοικίζειν τὰς θυγατέρας παρθένους μὲν τὴν ἡλικίαν τὸ δὲ φρονεῖν γθναῖκας·

ὑποδεικνὺς ὅτι δεῖ παιδεύεσθαι καὶ τὰς παρθένους.

Il dit que ses filles, il faut les marier jeunes filles par l’âge et femmes par l’esprit,

indiquant ainsi qu’il faut instruire aussi les jeunes filles.

 

καὶ ὅταν τις ἐξίῃ τῆς οἰκίας, ζητείτω πρότερον τί μέλλει πράσσειν·

καὶ ὅταν εἰσέλθῃ πάλιν, ζητεῖτω τί ἔπραξε.

Quand on sort de chez soi, qu’on se demande d’abord ce qu’on va faire ;

quand on revient chez soi, qu’on se demande ce qu’on a fait.

 

 

                     

αἴνιγμα

Κλεοβούλου ἄλλοι Κλεοβουλίνης

εἷς πατήρ, παῖδες δὲ δυώδεκα τῶν δὲ ἑκάστωι

κοῦραι δὶς τριάκοντα διάνδιχα εἶδος ἔχουσααι·

αἳ μὲν λευκαὶ ἔασιν ἰδεῖν, αἳ δαὖτε μέλαιναι·

ἀθάνατοι δέτἐοῦσαι ἀποφθινύθουσιν ἅπασαι

 

Enigme

Un seul père, douze fils, à chacun d’eux

Deux fois trente filles qui ont deux aspects opposés :

Les unes blanches on peut les voir, les autres au contraire noires.

Bien qu’étant immortelles, elles périssent toutes.

 

 

Solution

Cléobule :  Μέτρον ἄριστον

Intégralité des fragments conservés

 

 

 


sommaire