Noctes Gallicanae

Poésie grecque

 


Corinne de Tanagra

Κόριννα Ταναγραία

 

Corinne de Tanagra, en béotien Κόριλλα, surnommée Μυῖα "la Mouche", a vécu au début du 5ème siècle av. J.-C.

Élève de Myrtis comme Pindare, elle l’a emporté sur lui cinq fois dans les concours poétiques de Thèbes, ce qui aurait valu aux Béotiens leur réputation de lourdeur d'esprit.

 

Ses poèmes, ou plutôt ce qu’il en reste, nous est parvenu en dialecte béotien.

 

Assez bizarrement, les premiers témoignages sur Corinne ne remontent pas au-delà de l'époque d'Auguste.

Rappelons qu’Ovide a choisi de nommer Corinna l’héroïne de ses Amours.

 

 

ἦ εὕδεις Κόριννα ;

ἦ διανεκῶς εὕδεις ; οὐ μὰν πάρος ἦσθα,

Κόριννα,

< οὑπναλέα>

Dors-tu pour toujours? Pourtant tu n'étais auparavant,

Corinne,

une dormeuse...

 

 

ἐς Μουρτίδα

μέμφομη δὲ κὴ λιγουρὰν

Mουρτίδ' ἱώνγὅτι βανὰ φοῦ-

σ' ἔβα Πινδάροι πὸτ ἔριν ...

ἱώνει δ' εἱρώων ἀρετὰς

χείρωάδων

Je reproche aussi à Myrtis

Myrtis à la voix claire, quant à moi, d'être, elle, une femme,

allée contre Pindare dans une compétition

... Quant à moi, les vertus des héros

et des héroïnes sont le sujet de mes chansons.

 

 

πῆδα θουγάτειρες ᾿Ασωπῶ

τᾶν δὲ πήδων τρῖς μέν ἔχι

Δεὺς πατεὶρ πάντων βασιλεύς

τρῖς δὲ πόντω γᾶμε μέδων

Ποτιδάων, τᾶν δὲ δουῖν

Φῦβος λέκτρα κρατούνι

les filles du fleuve Asopos

... Et de tes enfants, il en a trois,

Zeus le père, le roi de toutes choses,

et il en a épousé trois, le maître de la mer,

Poséidon, et deux encore

Phoébus les possède en son lit;

 

τᾶν δἴαν Μήας ἀγαθὸς

πῆς ῾Ερμᾶς· οὕτω γὰρ ῎Ερως

κή Κούπρις πιθέταν, τιὼς

ἐν δόμως βάντας χρουφάδαν

κώρας ἐννὶ ἑλέσθη

Et une de Maia le bon

fils Hermès. Ainsi en effet Eros

et Cypris l'ont voulu , qu'en ta maison

ils aillent et qu'en secret

tes neuf filles ils t'enlèvent.

 

τή ποκεἰρώων γενέθλαν

ἐσγεννάσονθεἰμιθίων

κἄσσονθη πολουσπερίες

τἤγείρω τἐς μαντοσούνω

τρίποδος ὥιτἐδιδάχθειν

Elles, un jour à une lignée de héros

elles donneront naissance, des demi-dieux,

et elles seront fécondes

et vieilliront longtemps. Par l'oracle

au trépied ainsi fus-je informé.

 

 

πρὸς Δαφνηφορίαν

῎Αας μὲν ὠκιανῶ λιπῶ-

σα παγὰς ἱαρὸν φάος

σελάνας σπάσατ' ὠρανῷ.

῞Ωρη δές Διὸς ἀμβρότυ

νίονθη ϝέαρος ἐν ἄνθεσιν

γέγαθεν δὲ πόνυς ποδῦν

χορὸς ἐν ἑπτάπουλον πόλιν.

Pour les Daphnéphories.

L'Aurore qui a quitté de l'Océan

les sources a chassé la sainte lumière

de la lune hors du Ciel.

Zeus l'immortel a sonné le moment

parmi les fleurs du printemps:

il se réjouit des ses pieds légers

le choeur dans la ville aux sept portes...

 

 

Ταναγρίδεσσι λευκοπέπλυς

ἐπί με Τερψιχόρα καλῖ

καλὰ ϝεροῖ’ ἀϊσομέναν

Ταναγρίδεσσι λευκοπέπλυς,

μέγα δ' ἐμῆς γέγαθε πόλις

λιγουροκωτίλυς ἐνοπῆ ...

C'est à moi que Terpsichore demande

de composer de jolis chants

pour les femmes de Tanagra aux blanches robes.

et ma cité se réjouit beaucoup

du timbre de ma voix claire...

 

 

ϝάναξ Βοιωτέ

τοὺ δὲ μάκαρ Κρονίδη, τοὺ Ποτειδάωνι ϝάναξ Βοιωτέ

Toi respectable fils de Cronos, toi seigneur Boeotos, engendré par Poséidon...

 

 

πῆδα ϝόν

πῆδα ϝόν θέλωσα φίλης

ἀγκάλησἑλέσθη

Voulant prendre son enfant

en le serrant avec amour...

 

L’essentiel des fragments conservés

 

 


sommaire