Noctes Gallicanae

Poésie grecque

 


Hybrias le Crétois

 

Ὑβρίας ὁ Κρητός

 

 

Je ne sais absolument rien sur Hybrias le Crétois, sinon qu’il a écrit des scolies, ou que l’un de ses poèmes, le seul qui nous reste de lui, a été chanté lors de banquets...

 

 

ἐστμοι πλοῦτος μέγας δόρυ καὶ ξίφος

καί τὸ καλὸν λαισήϊον, πρόβλημα χρωτός·

τούτῳ γὰρ ἀρῶ, τούτῳ θερίζω,

τούτῳ πατέω τὸν ἁδὺν οἶνον ἀπἀμπέλων,

τούτῳ δεσπότας μνοΐας κέκλημαι.

Voilà ma grande richesse: ma lance, mon épée

et mon beau bouclier, protecteur de ma peau.

Grâce à eux je laboure, grâce à eux je moissonne,

grâce à eux je foule le doux vin de mes vignes,

grâce à eux on m’appelle maître des esclaves.

 

τοὶ δὲ μὴ τολμῶντ’ ἔχειν δόρυ καὶ ξίφος

καὶ τὸ καλὸν λαισήϊον, πρόβλημα χρωτός,

πάντες γόνυ πεπτηῶτες ἁμὸν

προσκυνέοντι δεσπόταν ἐμὲ δεσποτᾶν

καὶ μέγαν βασιλῆα φωνέοντες.

Ceux qui n’osent pas avoir lance et épée,

et beau bouclier, protecteur de leur peau,

tous tombés à mon genou

se prosternent et m’appellent maître des maîtres

et grand roi.

 

Intégralité des fragments conservés

25 octobre 2002

 

 


sommaire