Noctes Gallicanae

Poésie grecque

 


Scythinos de Téos

Σκυθῖνος Τήϊος

 

On sait peu de choses de Scythinos. Les sources anciennes le présentent comme "poète iambique", auteur d'une adaptation en vers du livre d'Héraclite d'Éphèse intitulée "Sur la nature" (Περὶ Φύσεως).

    Certains voulaient voir en lui le père d'Anacréon qui, selon certaines sources, s'appelait Scythinos.

             Mais Anacréon a vécu autour de 550…

                      et Héraclite a vécu de 540 à 480 environ…

                                alors ?

                                         tant pis!

 

περὶ χρόνου οὐσίας

Ὕστατον πρῶτον τε πάντων ἐστὶν ἀνθρώποις χρόνος

πάντ’ἔχων ἐν αὐτῷ κἄστιν εἷς κοὐκ ἔστ’ άεί

καὶ παρῳχωκὼς πάρεστι καὶ παρεὼν παροίχεται

ἐκ δ’ἐνεόντος αὐτὸς αὐτῷ νεῖτ’ἐναντίην ὀδόν

τωὔριον γὰρ ἡμῖν ἔργω χθὲς τό δὲ χθὲς αὔριον

Sur la nature du temps

Aboutissement et commencement de toute chose, il y a pour les hommes le temps,

qui a en lui toute chose, qui est un et qui à jamais n'est pas,

et qui est présent quand il a fini de passer et qui est passé quand il est présent,

instant issu de sa durée, lui-même s'en va à contre-courant de son propre cours:

car ce que nous appelons aujourd'hui est en réalité hier mais ce que nous appelons hier est aujourd'hui.

 

περὶ τῆς λύρης

ἣν ἁρμόζεσθαι

Ζηνὸς εὐειδὴς Ἀπόλλων πᾶσαν ἀρχὴν καὶ τέλος

συλλαβὼν ἔχει δὲ λαμπρὸν πλῆκτρον ἡλίου φάος

Sur la lyre...

... qu'Apollon, fils de Zeus, à la belle prestance accorde embrassant de toute chose le début et la fin.

Et il se sert pour plectre de la brillante lumière du soleil.

 

Intégralité des fragments conservés

 

 

 


sommaire