Noctes Gallicanae

Poésie grecque

 


Tyrtée de Sparte

Τυρταῖος Λάκων

Tyrtée de Sparte a vécu autour de 650 av. J.-C.

 

Ἑρωτηθεὶς Λάκων ὁποῖός ἐστι Τυρταῖος ποιητής

      ἀγαθός, εἶπε, κακκονῆν νέων ψυχάς

Un Spartiate à qui l’on demandait quel genre d’homme était le poète Tyrtée répondit :

« Un homme qui est bon pour aiguiser l’esprit des jeunes ».

(Plutarque, Paroles de Spartiates, 235, 60)

 

Λακωνικὸν ἔμβατηριον

ἄγετ’ὁ Σπάρτας εὐάνδρου

κοῦροι πατέρων πολιητᾶν

λαιᾷ μὲν ἴτυν προβάλεσθε

δόρθ δ’εὐτόλμως πάλλοντες

μὴ φειδόμενοι τᾶς ζωᾶς

οὐ γὰρ πάτριον τᾷ Σπάρτᾳ

Chant de marche laconien

Allons, jeunes gens de Sparte, cité des hommes courageux,

issus de pères citoyens et libres,

de la main gauche votre bouclier brandissez,

votre lance fièrement agitez,

sans craindre pour vos vies:

ce n'est pas la tradition à Sparte.

 

xiphos.jpg

 

ἄγετ’ὦ Σπάρτας κοῦροι

ἄγετ’ὦ Σπάρτας ἔνοπλοι κοῦροι

ποτὶ τὰν ῎Αρεως κίνασιν

Chant de marche laconien

Allez, jeunes gens armés de Sparte,

vers les rythmes d'Arès.

(attribué aussi à Alcman)

 

xiphos.jpg

 

Παιάν

τὸν ῾Ελλάδος ἀγαθέας

στραταγὸν ἀπ’εὐρυχόρου Σπάρτας

ὐμνήσομεν ὢ ἰὲ παιάν

Péan

Celui qui domine la Grèce bienheureuse,

le général venu de Sparte au vaste territoire,

chantons sa gloire, ô Péan!

(attribution douteuse à Tyrtée:

le premier général pour qui on aurait chanté des péans serait Lysandre, mort en 395).

 

xiphos.jpg

 

οἱ τρεῖς χοροί

Ἄμμες πόκ´ἦμες ἄλκιμοι νεανίαι

      Ἄμμες δέ γ´εἰμές αἰ δὲ λῇς αὐγάσδεο

            Ἄμμες δέ γ´ἐσσόμεσθα πολλῷ κάρρονες

Les trois choeurs

choeur des vieillards

Nous, nous étions autrefois de vaillants jeunes gens.

choeur des hommes dans la force de l'âge

Mais nous, nous le sommes aujourd'hui; si tu veux, mets-nous à l'épreuve.

choeur des enfants

Mais nous, nous serons plus audacieux encore.

(attribution à Tyrtée douteuse)

 

xiphos.jpg

 

 


sommaire