Les Mormons : qui sont-ils ?

 

 

 

         Les Mormons, ou plus exactement les fidèles de l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, désignés familièrement par le sigle L.D.S. (Last Days Saints), constituent le rameau le plus récent de la religion chrétienne qui regroupe par ailleurs les Catholiques, les Protestants de diverses obédiences, les Orthodoxes, les Maronites, les Coptes...

 

 

         En 1827, dans l'Etat de New-York, le premier prophète mormon, Joseph SMITH, à la suite de plusieurs visions créa un système de croyances et de pratiques qui, bien que s'appuyant sur la Bible, le Nouveau Testament et les Evangiles, diffère quelque peu des autres branches de la religion chétienne traditionnelle. Nous reviendrons sur le dogme mormon.

 

 

         Après une première réunion à FAYETTE (New-York), en 1830, les fidèles s'installent à INDEPENDANCE (Missouri) mais ils en sont chassés en 1838, ils fondent alors la ville de NAUVOO (Illinois).

 

         Joseph SMITH et son frère Hiram sont assassinés, en 1844, à CARTHAGE (Illinois). Bregham YOUNG succède à Joseph SMITH et il entraîne ses disciples dans un exode de près de deux mille kilomètres de l'Illinois et du Missouri, à travers les Rocheuses, jusqu'à ce qui deviendra en 1850, moyennant l'abandon de la polygamie, un nouveau territoire de l'Union : l'Utah.

 

         Séduits par le site, les Mormons construisirent dans la vallée, à 22 kilomètres du Grand Lac Salé, SALT LAKE CITY qui devint un centre industriel, commercial, touristique, siège de l'Eglise mormone et capitale de l'Utah. La ville, édifiée autour du Temple et du Tabernacle, est aérée par de nombreux parcs, elle comprend actuellement environ 165 000 habitants et l'agglomération 1 025 000.

 

         Les huit millions de fidèles que comporte aujourd'hui l'Eglise de Jésus-Christ des  Saints des Derniers Jours se répartissent principalement entre l'Amérique du Nord et l'Europe, tout particulièrement l'Angleterre et le Danemark.

 

         Pour les Mormons, le Temple est un édifice sacré où sont mis en valeur les liens éternels qui unissent mari, femme et enfants; c'est là une des principales différences entre la religion mormone et la religion catholique. Le prêtre catholique unit l'époux et l'épouse jusqu'à ce que la mort les sépare, tandis que le prêtre mormon les unit pour l'éternité.

 

         Une autre différence, fort importante, entre les deux religions concerne l'administration du baptême. Pour les Catholiques, l'âme de l'enfant non baptisé est condamnée à errer dans les limbes, il est donc indispensable de baptiser le nouveau-né le plus rapidement possible après la naissance; ce qui explique la pratique de l'ondoiement par un tiers non ecclésiastique lorsque l'enfant ne semble pas être viable (cf l'édit d'Henri II (1556) contraignant les filles célibataires et les veuves enceintes à faire une déclaration de grossesse, afin que l'enfant puisse être baptisé avant son décès éventuel).

         Les Mormons, au contraire, pensent que le jeune enfant ne doit pas être baptisé car il est pur de tout péché, y compris le péché originel que la passion du Christ a effacé. MORONI, fils de MORMON, insiste sur ce point particulier :  Et celui qui dit que les petits enfants ont besoin du baptême nie les miséricordes du Christ, et tient pour nuls son expiation et le pouvoir de sa rédemption... c'est une moquerie solennelle devant Dieu que de baptiser les petits enfants...[qui] n'ont besoin ni de repentir ni de baptême... Car c'est une affreuse impiété que de supposer que Dieu sauve un enfant à cause du baptême, et que l'autre doive périr parce qu'il n'a pas de baptême (MORONI, 8:9 à 20).

 

         L'enceinte de 4 hectares qui entoure le Temple présente 500  variétés de fleurs plantées chaque année et, par ailleurs, plus de 130 000 plantes sont cultivées en serres puis  mises en terre tous les 6 mois*.

* The Mormon Temple Square, the Story behind the Scenery, KC Publications - Box 15630 - Las Vegas, NV 89114. p. 12.

 

         Un autre édifice, proche du Temple, nommé Tabernacle, au toit en dôme argenté, donne la possibilité à 10 000 personnes de trouver une place assise afin d'assister à des conférences et à des concerts. L'orgue, magnifique, est composé de 11 623 tuyaux de 2 centimètres à 10 mètres de hauteur. Le choeur comprend 325 choristes, hommes et femmes, bénévoles admis après un concours rigoureux. L'acoustique de la salle est extraordinaire, le moindre bruit produit près de l'orgue, par exemple la chute d'une épingle, est perceptible à 52 mètres de là*. Des tableaux représentant des scènes du Nouveau Testament et de la vie de Jésus-Christ décorent les murs.

* The Mormon Temple Square, op. cit. p. 17.

         Le dogme de la religion mormone entraîne certains articles de foi, certaines croyances et certaines pratiques particulières; par exemple l'interdiction de consommer des boissons alcooliques, telles que vin, bière..., ou excitantes comme le café, le thé..., mais aussi l'interdiction de fumer, même en plein air dans le parc du Temple. Les restaurants de l'Utah appliquent ces restrictions, sauf quelques établissements étrangers autorisés à servir du vin, à des prix prohibitifs, avec les repas.

 

         Tout d'abord, qui était MORMON? D'après les révélations reçues par Joseph SMITH, MORMON, prophète-historien, vécut sur le continent américain trois siècles environ après Jésus-Christ. Ces révélations sont, selon MORMON, les paroles des anciens prophètes, tels qu'Esaïe, ainsi que les annales de deux grandes civilisations, l'une contemporaine de la Tour de Babel, représentée par  les Jarédites, l'autre pratiquée par des peuples venant de Jérusalem vers 600 avant J.C. se divisa en deux nations, les Néphites, dont MORMON fut le dernier grand dirigeant, et les Lamanites. Par la suite, ces civilisations furent détruites, à l'exception des Lamanites qui sont, toujours selon MORMON, les principaux ancêtres des Indiens d'Amérique*. Ces prophéties et ces annales gravées sur des plaques d'or et d'airain furent rassemblées  par MORMON, l'ensemble constitue ce que l'on nomme le Livre de Mormon, en fait quinze livres dont celui de MORMON et celui de son fils MORONI. Le livre, dit de Mormon, relate le ministère personnel de Jésus-Christ chez les Néphites, donc sur le continent américain, peu après sa résurrection; et il expose les doctrines de l'Evangile, présente le plan de salut et dit aux hommes ce qu'ils doivent faire pour gagner la paix dans cette vie et le salut éternel dans la vie à venir**.

* Le Livre de Mormon. Un témoignage de Jésus-Christ. Traduction française. Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Torcy, France. Introduction.

** Le Livre de Mormon, op. cit., Introduction.

 

         MORONI reçut, de son père MORMON, ces plaques gravées et, après y avoir ajouté quelques paroles personnelles, il les cacha. Le 21 septembre 1823, MORONI apparut au prophète Joseph Smith et l'instruisit concernant les annales anciennes et leur traduction prévue en anglais.

         Au moment voulu, les plaques furent remises à Joseph Smith qui les traduisit par le don et le pouvoir de Dieu*. Onze témoins furent autorisés à voir ces plaques et ils en portèrent témoignage par écrit.

            * Le Livre de Mormon, op. cit., Introduction.

 

         Le clergé mormon comprend, entre autres, des diacres, des prêtres, qui reçoivent l'ordination par imposition des mains, et des évêques, à raison d'un évêque par paroisse. Le service religieux est célébré tous les dimanches, sans ornements ni vêtements sacerdotaux. Au cours de ce service plusieurs personnes, membres du clergé ou non, prennent la parole, l'assistance chante trois ou quatre hymnes et ceux qui le désirent communient sous les deux espèces. La Communion , désignée sous le nom de Sainte-Cène, est offerte par deux diacres parcourant les rangées des fidèles, l'un proposant le pain, très léger et coupé en petits dés, et l'autre des petits godets contenant non pas du vin mais de l'eau; cependant auparavant les deux espèces étaient bien le pain et le vin (MORONI, 5 :1,2).

 

         L'une des pratiques, la plus connue et souvent la plus controversée, est le baptême des morts par procuration. Les Mormons pensent que Dieu ne peut condamner une personne qui n'a pas eu la possibilité d'entendre prêcher l'Evangile, et de l'accepter, parce que cette personne est née dans un pays ou à une époque où l'Evangile n'était pas prêché. D'ailleurs, disent les Mormons, le baptême des morts était pratiqué autrefois et ils citent, à ce propos, l'apôtre Saint Paul qui écrivit dans sa première épitre aux Corinthiens (15:29) : Autrement que feraient ceux qui se font baptiser pour les morts? Si les morts ne ressuscitent absolument pas, pourquoi se font-ils baptiser pour eux. Les Mormons sont persuadés qu'il est essentiel que leurs aïeux embrassent la religion mormone. Pour ce faire, chacun doit rechercher ses ancêtres, donc pratiquer la généalogie.

* The Mormon Temple Square, op. cit., p. 41.

         De nos jours, les Mormons ne baptisent que leurs propres ancêtres, ou ceux d'une personne en faisant expressément la demande écrite. Les ancêtres masculins sont représentés par un jeune homme, les ancêtres féminins par une jeune fille ou une jeune femme qui reçoivent le baptême sous le nom de l'ancêtre en question. Le baptême exige l'immersion totale dans l'eau des fonts baptismaux. L'aïeul que l'on baptise est libre, dans l'au-delà, de refuser ce baptême.

 

         Ceci explique l'importance accordée par les Mormons aux recherches généalogiques et les moyens extraordinaires mis à la disposition des chercheurs généalogistes.

 

         La Bibliothèque de l'Histoire des Familles, Family History Library, fut fondée en 1894 dans le but de permettre aux Mormons d'établir leur généalogie à partir des renseignements provenant de diverses sources : actes de baptême ou de naissance, de mariages, de décès, minutes notariales... Les généalogistes, chercheurs, historiens ont accès gratuitement à tous les documents, écrits, imprimés ou microfilmés que la Bibliothèque possède. Un étage est réservé aux  Etats-Unis et au Canada; un étage à l'Europe, l'Asie et quelques parties du monde; un étage au Royaume-Uni, à l'Ecosse et au Pays de Galles; enfin les étages supérieurs doivent permettre une extension de la Bibliothèque qui, à ce jour, offre 963 places assises. La consultation de toute cette documentation, microfilms, microfiches, livres récents ou vieux livres, cartes anciennes... et l'utilisation des divers appareils sont en libre service du lundi de 7 h.30 à 18 h. et du mardi au samedi de 7 h.30 à 22 h. Tous les documents, sauf ceux sous copyright, peuvent être photocopiés. Les employés sont généralement polyglottes, plus de vingt-cinq langues différentes sont pratiquées et il est donc possible de faire traduire les actes rédigés en latin ou en langues étrangères.

 

         Afin de permettre à un plus grand nombre de personnes d'utiliser les ressources de la Bibliothèque des Centres de Recherches Familiales ont été créés dans le monde entier.

 

         Les Mormons ont commencé à microfilmer les archives dès 1938 et la Bibliothèque possède à ce jour près de deux millions de microfilms et deux cent mille microfiches, soit environ deux milliards de patronymes; des cartes du monde entier; des ouvrages sur la généalogie, l'héraldisme, la noblesse, la bourgeoisie; des listes de noms (par exemple des annuaires téléphoniques); des études patronymiques et toponymiques; des histoires locales; des bulletins d'associations généalogiques; soit environ deux cent trente cinq mille volumes  pour l'Europe. La collection ANDRIVEAU est également en libre consultation, mais non photocopiable.

 

         Le manque de place ne permet pas de disposer de l'ensemble des microfilms dans le bâtiment de la Bibliothèque; en fait les originaux sont conservés dans des abris creusés sous 200 mètres de granit, dans un canyon, et n'en sortent jamais. Il est possible d'entreposer dans les six salles de ces abris, dont la température et le degré d'hygrométrie sont constants, des microfilms représentant plus de 20 millions de volumes de 300 pages chacun. Le personnel du laboratoire effectue des copies de ces originaux pour répondre aux demandes de la Bibliothèque et des Centres de Recherches Familiales, à qui la Bibliothèque prête gratuitement ces copies, consultables sur place.  C'est pour cette raison qu'il est nécessaire d'adresser à la Bibliothèque, deux ou trois semaines avant le départ, la liste des numéros de référence des microfilms que l'on désire dépouiller afin d'en trouver les copies dans les tiroirs dès l'arrivée. Pour vous donner une idée des possibilités offertes, il convient de préciser que le groupe dont nous faisions partie cette année, ma femme et moi, totalisait 69 personnes et  il a été mis à notre disposition en fonction de nos demandes près de 8 600  microfilms, dont la moitié au moins, non disponible dans les tiroirs de la Bibliothèque, a fait l'objet d'une copie à notre intention.

 

         A l'étage de l'Europe, la Bibliothèque met à la disposition des chercheurs 8 ordinateurs (écran couleur) comportant plusieurs programmes de recherches; 20 lecteurs de microfiches; 8 carroussels de microfiches; les ouvrages mentionnés ci-dessus et 165 lecteurs de microfilms, soit près de 500 lecteurs pour l'ensemble du bâtiment. Le service photocopie de l'étage regroupe 2 photocopieuses de microfiches; 6 photocopieuses de microfilms; 2 photocopieuses multiformats et une machine de change pour billets de 1$ et de 5$.

         Des cours d'initiation à la recherche généalogique pour débutants, gratuits bien entendu, sont régulièrement dispensés par les membres de la Bibliothèque.

 

         Tout près de la Bibliothèque, une cafétéria mormone installée au sous-sol du Building administratif offre, sur présentation d'un badge, des petits déjeuners et des déjeuners à des prix défiant toute concurrence, entre 3 et 6 dollars.

 

         Pour terminer, qu'il me soit permis d'évoquer le merveilleux sans lequel tout serait bien terne.  L'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, comme toutes les autres religions, relate différents miracles ou faits extraordinaires, dont la commémoration a, parfois, fait l'objet d'un monument. Le Seagull Monument, Monument aux Mouettes, par exemple, qui  rappelle que les pionniers mormons, lorsque leurs  récoltes furent, en 1848, en grande partie détruites par des nuées de sauterelles, supplièrent Dieu de leur venir en aide. Aussitôt, des milliers de mouettes surgirent du ciel et dévorèrent les sauterelles. Tel fut le miracle des mouettes*.

* The Mormon Temple Square, op. cit., p. 32.

 

 

Gap, septembre 1995

 

Gaston CANU